• contact@jlbennahmias2017.fr

Économie & Emploi

projet-economie

Économie & Emploi

Le Revenu universel

Le Revenu Universel permet à chacun, d’abord de se former et d’entrer dans un monde du travail complexe en ne devant pas choisir entre la survie économique et la formation. Qui permet ensuite de faire face aux imprévus de la vie professionnelle et de la vie personnelle en constituant un filet de sécurité qui rassure et renforce la capacité à renouer avec le succès. Qui permet d’organiser sa vie personnelle avec un travail à temps partiel un temps pour préparer mieux une insertion professionnelle meilleure ensuite. Son financement sera notamment constitué par le montant des centaines de dispositifs disparates, souvent devenus si difficiles à distribuer correctement qu’ils en sont devenus inefficaces. Et aussi par l’économie faite sur les énormes dispositifs administratifs nécessaires pour gérer ces dispositifs, qui pourront être redéployés à des activités plus utiles pour la collectivité.

La Sécurité sociale professionnelle

Dans une époque où le travail est de plus en plus flexible, et la situation du salarié dans l’entreprise, de plus en plus précaire, la Sécurité sociale professionnelle est là pour permettre un déroulement de carrière optimal au salarié, qui n’empêche pas la nécessaire flexibilité pour les entreprises. Cette Sécurité sociale professionnelle absorbera, tout à la fois le système d’indemnisation du chômage et les dispositifs de la formation permanente. Elle permettra, notamment la sanctuarisation du statut des intermittents du spectacle. Dans un moment où l’arrivée massive des robots va changer la dimension du travail salarié, ce dispositif permettra de conforter la capacité de ceux qui travaillent à monter en compétence pour sortir par le haut de la nouvelle situation que cela entrainera. L’exemple du Danemark où ce dispositif a été mis en place, montre que s’il était très couteux au départ, il ne l’est plus aujourd’hui, où, largement grâce à lui, le chômage est devenu extrêmement faible dans ce pays.

Un statut de créateur d’entreprise

La Mise en place d’un statut de créateur d’entreprise, qui assure dans les 3 premières années, une sécurité sociale professionnelle au créateur comme à ses salariés dans les TPE-PME et dans l’artisanat, correspond au développement des petites et toutes petites entreprises qui sont le cœur de la créativité de notre société, et le grand pourvoyeur d’emplois nouveaux. Ce statut permettra aux créateurs d’entreprise d’avoir les conditions favorables, qui aujourd’hui manquent, pour connaître un plus fort taux de réussite pour les projets innovants, ou socialement utiles.

Deux emplois zéro-charges par PME

L’instauration, pendant cinq ans, pour faciliter le lancement et le développement de petites et moyennes entreprises, de deux emplois zéro-charges par PME jusqu’à 200 Salariés pour des emplois jusqu’à 2,5 fois le SMIC.

Simplification !

La simplification et la généralisation de l’alternance entre les études et la présence rémunérée en entreprise, dans l’artisanat, le commerce, l’innovation, comme dans les grands groupes industriels ou de services. Avec des dispositifs incitatifs pour les employeurs.