• contact@jlbennahmias2017.fr

Agriculture

Agriculture

Pour une agriculture paysanne.

  • Notre pays a besoin d’une agriculture de territoires qui nourrisse nos populations, qui entretienne nos pays, qui maintienne une vie sociale diversifiée, des services publics, de l’artisanat, du commerce, des PME et des écoles.
  • Une partie de nos agriculteurs a été poussée, notamment par l’industrie agro-alimentaire et des banques, à investir dans des filières qui apparaissent aujourd’hui non soutenables. Il est urgent de mettre en place un plan de désendettement rapide de ces exploitations, pour permettre un fonctionnement équilibré de notre agriculture.
  • L’espace français permet de se passer des formes d’agriculture industrielle qui se sont concrétisées, dans d’autre pays par d’immenses fermes industrielles, associant une apparence de rentabilité immédiate, avec la production de difficultés réelles et de long terme. Que ce soit la qualité des aliments produits, les conditions de travail, la condition animale, et l’absence de savoir-faire paysan.

Des filières d’excellence

  • Le développement de filières d’excellence, telles que le Bio, l’agro-écologie, la permaculture, doit continuer à être favorisé, pour une agriculture sans insecticides, ni intrans. Les structures de circuits courts seront renforcées, telles les ANAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui associent producteurs et consommateurs.

Non aux OGM !

  • Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) alimentaires, doivent continuer à être interdits dans notre pays.

Une Europe protectrice

  • La globalisation financière fait décider du prix du lait payé au producteur en Nouvelle-Zélande, et de celui du blé à Chicago. L’Europe se doit de protéger ses agriculteurs et sa société en général par une politique ciblée à l’encontre de prix ou de marchandises mettant en danger notre continent et ses moyens d’assurer partout et toujours son autosuffisance alimentaire